Etude réalisée à partir de messages postés sur Twitter : la CNIL est saisie du dossier

09 août 2018

La CNIL est actuellement saisie d’un nombre important de plaintes concernant les conditions dans lesquelles EU DisinfoLab a effectué une étude sur certains messages publiés sur le réseau Twitter relatifs à l’affaire BENALLA.

La collecte et le traitement de données à caractère personnel sont soumis au RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données), qui protège tout particulièrement les données relatives aux opinions politiques des personnes. L’ONG à l’origine de l’étude étant située en Belgique, la CNIL instruira les plaintes dont elle a été saisie dans le cadre de la coopération européenne instaurée par le RGPD. 

Les mots clés associés à cet article